Facebook
Twitter









POUR LA RÉUNIFICATION DE LA FAMILLE DU BASKET

Aya Pouye s’engage à faire taire les querelles internes



POUR LA RÉUNIFICATION DE LA FAMILLE DU BASKET
Après avoir été portée à la tête de la Zone 2 du basket et 2e vice-présidente de Fiba-Afrique, Aya Pouye a exprimé son intention de réunifier la famille du basket-ball sénégalais en luttant contre les conflits internes.
Aya Pouye veut désormais porter le combat pour la réunification de la famille du Basket sénégalais. Pour y arriver, l’actuelle présidente de la Zone 2 et 2e vice présidente de Fiba-Afrique s’est dit prête à réconcilier les acteurs de la
discipline. ‘’Je serai le porte-étendard pour faire taire les querelles internes au sein du basket’’, a-t-elle déclaré hier, face à la presse au centre Amadou Malick Gaye, ex-Bopp. A son avis, ce sont ces tiraillements qui expliquent l’absence de cadres sénégalais dans les instances internationales de basket. ‘’Je serai la première à aller vers les autres, a-t-elle martelé, pour leur dire : ‘unissons-nous pour que notre basket redevienne ce qu’il était avant’’. D’ailleurs, la présidente de l’ASC Bopp a informé de la venue prochaine d’une mission de la Fiba pour ‘’voir si la famille du basket sénégalais s’est retrouvée’’ depuis la mise en place du Comité national de normalisation du basket (CNBS).
L’autre grand chantier de l’ancienne internationale sénégalaise concernera le volet de la formation, surtout chez les petites catégories. ‘’On ne voit plus le Sénégal dans les compétitions internationales des jeunes. On est absent de la Can des U18 à Madagascar. Il en est de même pour le championnat des clubs africains.
A part l’élite, on ne voit pas le Sénégal’’, a-t-elle regretté. Selon elle, l’équipe nationale ne peut se bâtir qu’à partir de la base. ‘’Il faut faire jouer les jeunes’’, a-t-elle suggéré. La patronne de la Zone 2 invite ses pairs à travailler à la base avec les jeunes pour que le basket sénégalais retrouve son rang d’antan.
La Zone 2 compte le plus grand nombre de cadres, à en croire Aya Pouye. Seulement, ces derniers ne travaillent pas avec la petite catégorie qui lui est si chère. C’est dans ce sens que Mme Pouye les appelle à ‘’descendre à la base’’. ‘’Ils veulent tous tendre vers l’élite. Mais il faut du temps pour y arriver’’, a-t-elle confié tout en prenant exemple sur elle. ‘’Je
suis à la fédération (sénégalaise de basket) depuis 1994. J’y ai fait mes pas. Les gens croient que c’est maintenant que je suis dans les instances internationales. Mais non !C’est depuis 2006 que je suis à la Fiba Afrique’’, a-t-elle précisé.
 
Enquete

Article rédigé par le Mercredi 6 Août 2014
Lu 211 fois




1.Posté par kor Aby le 08/08/2014 21:42
Cette femme ( Aya Pouye) se croit plus maligne que tous les sénégalais réunis........si elle parle de réunification de la famille du basket, c'est dans quel but et dans quelles perspectives pour elle ?...........nous n'avons pas la mémoire courte sur ce que certaines personnes sont capables de faire pour régler des problèmes et des intérets crypto-personnels..........Celle-là méme qui est,dit-on, impliquée dans la dénonciation de nos jeunes joueurs des U18 (non pas que je cautionne la fraude), celle-là (Aya Pouye) revient et en sainte, cherche à nous faire croire qu'elle veut le bien de Sunugal et de son basket...elle doit plutot dire " réunifier la famille du basket sénégalais en vue de préparer et d'atteindre ses intérets personnels", qu'elle n'a jamais pu détacher des intérets supérieurs de la Nation sénégalaise.......wala bok ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !