Facebook
Twitter









Le Cameroun résiste une mi-temps, puis passe à la trappe de l'Angola (86-72)

Luanda, 25 août (APS) - L'instant d'un quart temps d'abord, puis d'un deuxième, l'équipe nationale du Camroun aura réussi l'exploit de faire douter tout un peuple d'Angola, en ne cédant pas un pouce de volonté face à son adversaire lors du dernier match du 23-ème championnat d'Afrique de basket finalement remporté par l'Angola par 14 points d'écart (86-72).




Très volontaires et pratiquant un jeu défensif très hargneux et assez dure sur l'homme, les Lions indomptables, surprises de cette 24e édition ont fait taire la plus que bruyante, puisque remplie d'hystériques des Palancas Negras dans les premières minutes de cette finale, en faisant jeu égal en attaque pour terminer le premier round à égalité parfaite (10-10).

Les changements intervenant coup après coup, le coach camerounais Lazar Adingono tint tête à Alberto Carvalho ‘'Cunha'' dont les troupes ne parvinrent pas à mettre le moindre tir à trois points, pourtant force légendaire des Palancas Negras.

De retour des bancs, l'Angola troublé par cette surprenante résistance Camerounaie, trouve pourtant l'astuce et pointe d'entrée un tir à trois points par VictorMuzadi, imité par Miguel Lutonda, mais ne parvint jamais à prendre une distance de plus de trois points, et commet même un crime de lèse majesté en se faisant de nouveau rattrapper au score (29 partout à 1 minute 20 sec de la pause). Une dernière flèche décoché à deux points leur permettra de rentrer aux vestiaires avec succès (33-31).

Alors que le Cameroun les a ‘'arrosés'' de doute, les Angolais reviennent des vestiaires avec un autre jeu fait de rapidité dans les contre-attaques, précédés d'une défense très haute en individuelle qui se migre en zone dès que les Camerounais d'approche de leur raquette.

Une stratégie qui sera payante, d'autant que dans le camp des Indomptables, deux pertes de balles succéssives, dues à une précipitation à vouloir coûte que coûte répondre aux paniers angolais, aideront les Palancas à se détacher et à imposer leur rythme au match lorsqu'entre la 22e (38-34) et la 24e minute (43-34), ils réussirent à mettre un 7 à 0 en attaque et prendrent pour la première une distance qui leur permit de prendre des risques à trois points et à pousser les camerounais à la faute.

L'Angola pointe ainsi 34 points, soit plus que ce qu'elle avait réussi en première mi-temps dans ce quart temps qui sera décisif puisque l'écart de 16 points qui va le conclure (67-51) ne sera plus réduit qu'en fin de partie grâce notamment à une 4 sur 6 aux trois points du meneur camerounais Patrick Bouli qui permit aux indomptables méconnaissable dans ce troisème quart temps décisif, à ne rendre que 14 points à l'Angola, vainqueur pour la 9-ème fois du championnat d'Afrique.


Article rédigé par le Lundi 27 Août 2007
Lu 785 fois