Facebook
Twitter









L'Angola étrenne son neuvième titre devant le Sénégal (5) et l'Egypte (5)

Luanda, 26 août (APS) - L'Angola qui a décroché, samedi à domicile, son neuvième titre continental en 14 participations au championnat d'Afrique (elle a débuté dans cette compétition en 1980 au Maroc) a le meilleur palmarès du basket-ball masculin du fait qu'elle compte le plus grand nombre de victoires finales depuis 1962, année de démarrage de la CAN.



L'Angola qui a organisé trois fois le championnat d'Afrique chez elle (1989, 1999 et 2007) est suivie au tableau des nombres de victoires finales par le Sénégal qui n'a plus gagné le trophée depuis 1997 mais qui totalise cinq victoires (1968, 1971, 1977, 1980 et 1997) et l'Egypte qui compte également cinq titres dont le dernier est acquis depuis 1983.

Au nombre des finales disputées, l'Angola bien que présente, depuis seulement quinze éditions sur 24, en a disputé 11, dont 9 gagnées et 2 perdues (parmi elles celle 1997 à Dakar). Le Sénégal, avec cinq titres de champion d'Afrique à son actif, a disputé 11 finales mais en a perdu 6, alors que l'Egypte avec cinq titres, en a disputé 10 dont 5 perdues.

Après ce trio fort de 19 des 24 titres mis en jeu, un autre trio de pays, la Côte d'Ivoire (2 fois en 1981 et 1985), la Centrafrique (1974 et 1987) et le Maroc (1965) a aussi remporté le titre de champion d'Afrique.

La 24-ème édition du championnat d'Afrique a également sacré des joueurs pour leur prestation individuelle. Ils viennent de six pays différents, à l'image de Joakim Gomes de l'Angola désigné meilleur joueur, de Modibo Niakaté du Mali sacré meilleur marqueur du tournoi et de Tarek El Ghanamm qui est le meilleur rebondeur.

Le titre de meilleur marqueur à trois points est revenu au Tunisien Atef Maoua.

Aucun joueur sénégalais ne figure dans le cinq majeur dressé par la FIBA Afrique à l'issue de la compétition. Voici l'équipe type du tournoi :
Houtman Marques (Cap-Vert),
Olimpio Cipriano (Angola),
Luc Mbah (Cameroun),
Roberto Mascarenhas (Cap-Vert)
et Joaquim Gomes (Angola).



Article rédigé par le Lundi 27 Août 2007
Lu 661 fois