Facebook
Twitter









Jean Aimé Toupane: “Il faut un suivi permanent pour pouvoir intéresser les nombreux joueurs bi-nationaux."

Jean Aimé Toupane conseille le suivi pour intéresser les bi-nationaux



Jean Aimé Toupane: “Il faut un suivi permanent pour pouvoir intéresser les nombreux joueurs bi-nationaux."
L'entraîneur franco-sénégalais Jean Aimé Toupane a préconisé, mercredi à Dakar, un suivi de la part du pays demandeur à l’endroit des joueurs binationaux pour intéresser ces derniers et les pousser à venir en équipe nationale du Sénégal. “Il faut un suivi permanent pour pouvoir intéresser les nombreux joueurs bi-nationaux.
Ensuite, il faut mettre en place le contexte et surtout assurer le suivi, parce que le joueur doit se sentir concerné”, a-t-il dit, lors d'un point de presse. “Les joueurs ne viennent pas pour l'argent, mais il faut un minimum d'organisation”, a expliqué l’entraîneur de basket, lui même bi-national
qui met toutefois en garde contre la croyance aveugle aux chances des bi-nationaux. “Il ne faut cependant pas que l’on pense que les bi-nationaux vont nous rendre meilleurs. Il faut bien voir leur niveau de motivation, leur âge parce que certains sont en fin de carrière”, a-t-il averti. Toupane est au Sénégal pour les besoins d’une mission de coopération avec le Comité de normalisation du
basket sénégalais.

Enquête.
 

Article rédigé par le Jeudi 22 Mai 2014
Lu 195 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !