Facebook
Twitter









Afrobasket/2007: COCASM crée des condition pour la presse

Luanda, 06/06 - Les journalistes qui couvriront le Championnat Africain de basket-ball senior masculin (Afrobasket), prévu en août prochain, en Angola, enverons leurs travaux à partir des pavillons, a appris l`ANGOP mercredi de source officielle.

ANGOLAPRESS



Outre la télévision et la radio, les agences et journaux pouront également faire tous leurs travaux dans le pavillon.

Au cours d`une conférence de presse dénommée "Jango de l`Afrobasket", réalisée mardi dernier, à Luanda, le sous-directeur de communication et marketing du Comité Organisateur de l`Afrobasket (COCASM), Manuel Padrão, a informé que les conditions sont déjà créée pour que les journalistes travaillent sans inconvénients.

Dans l`entre-temps, le pavillon principal de la "Cidadela" connaîtra quelques modifications durant la réhabilitation marquées par l`élimination d`une partie de gradins en vue d`agrandir l`espace destiné à la presse.

Quant au pavillon omnisports de Cabinda, les membres de la COCASM estiment qu`il sera conclu à temps pour la compétition. "L`entreprise responsable s`est renforcée en matériel et a augmenté le nombre de fonctionnaires pour la fin des travaux au délai stipulé", a souligné Tony Sofrimento.

Il a, en outre, ajouté que dans le reste des provinces, notamment Huambo, Huíla, Benguela et Luanda, les travaux se déroulent conformément aux attentes. C`est le second "Jango do Afrobasket", réalisé par le comité organisateur de la compétition qui regroupera pour la première fois 16 équipes africaines.


ANGOLAPRESS

Article rédigé par le Lundi 11 Juin 2007
Lu 584 fois




1.Posté par journaliste le 28/07/2007 14:14
il aurait été intéressant de pouvoir communiquer avec les membres du comité d'organisation de l'afrobasket pour dans la perspective de nouer des contacts avec des décideurs angolais qui auraient souhaité être présents sur la toile d'une agence panafricaine de presse comme APA (www.apanews.net) ou la PANAPRESS. L'enjeu aujourd'hui est de faire de chaque événement africains, qu'il fut sportif ou autre un événement mondial, malheureusement l'Afrique reste encore fermée dans les frontières de ses pays, difficultés pour voyaher, difficulté pour communiquer et échanger, conséquence l'afrobasket sera l'affaire des pays participants et encore, alors qu'on aurait pu développer les bases d'un partenariat qui aurait fait de l'événement un rendez-vous planétaire de la com sur le basket africain en Angola