Facebook
Twitter









(VIDEO) -INTERVIEW : Babacar Touré, le coeur et les jambes

Le basketteur sénégalais évoluant dans le championnat Suisse est à l'honneur cette semaine avec un interview qu'il a accordé à la "Tribune de Genéve". Il s'agit de Babacar Touré, ancien joueur du Sibac. Nous vous livrons ici l'intégralité de l'entretien qu'il a eu avec le journaliste PHILIPPE ROCHES.

LA TRIBUNE DE GENEVE



A la vitesse de la lumière,le Sénégalais de Bernex s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs de LNB. «Il a fait des progrès faramineux d’une saison à l’autre!» Entraîneur de Bernex, engagé en
demi-finale des play-off de LNB, Claude Ciani ne tarit pas d’éloges sur son pivot Babacar Touré (204 cm), «un garçon d’une grande gentillesse, simple, intègre, travailleur, en qui j’ai une totale confiance». Sur le terrain mais aussi en dehors, le Sénégalais de 23 ans a marqué les esprits depuis son arrivée à Genève, à la fin novembre 2007. Les recruteurs de LNA ne devraient pas passer à côté de la perle…
«Je suis arrivé en Suisse grâce à Momar Ndoye, un ancien joueur de Claude Ciani. Mais en fait, je devais jouer à Chêne! Le contingent des étrangers bouclé à Sous-Moulin, je me suis finalement retrouvé à Bernex. J’ai été engagé après une période d’entraînement de huit jours», explique l’ancien
joueur de Sibac Dakar (1re div.). Maigrichon, intimidé, l’Africain ne payait pourtant pas de mine… «Lors de son premier match, il a dû marquer deux points», rigole le technicien bernésien.Une crème d’homme «Au début, j’étais impressionné par la tactique, l’adresse des joueurs. J’ai beaucoup progressé en donnant le meilleur de moi-même à chaque entraînement, à chaque match. Au rebond, au tir, à l’attaque du panier», explique Babacar. Plus robuste (10 kg de mieux sur la bascule), le Sénégalais joue désormais les terreurs sous les paniers, avec une moyenne de 20,1 pts, 14,9 rebonds (No 1 de la ligue) et la meilleure évaluation (27,7) de LNB lors de la saison régulière écoulée! «Je me suis bien adapté grâce à mes coéquipiers, qui m’ont très bien accueilli et ont
facilité mon intégration» confie
, modeste, Babacar Touré, un brin dépaysé à son arrivée. Question de climat et de mentalité…Le Sénégalais a depuis découvert la neige et s’est mis au ski! Etudiant en comptabilité dans son pays, il poursuit sa formation dans ce domaine en prenant des cours trois fois par semaine. «Les mails et le téléphone me permettent de rester en contact avec ma copine, demeurée au pays», confie-t-il. Musulman, Babacar fréquente la mosquée chaque vendredi: «La religion occupe une place importante dans ma vie. Elle m’aide à m’orienter, à la façon d’un guide. Dommage que quelques individus donnent une mauvaise image de l’islam. Moi, je respecte toutes les religions.» Chrétien convaincu, Claude Ciani peut en témoigner, qui a noué une relation privilégiée avec son poulain: «On discute de beaucoup de choses, on a développé un beau dialogue.» Une crème d’homme, on vous le dit…

Article rédigé par le Jeudi 9 Avril 2009
Lu 1721 fois




1.Posté par kevin le 10/04/2009 10:19
vous croyait que ce basket est mieux que celui du Sénégal .regardez vous méme comme un match d"entrainement .LES GENS sous estiment le basket sénégalais mais il est mieux que certains championnats etrangers

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Mars 2014 - 09:45 Fatoumata Diango, une étoile des parquets !