Facebook
Twitter









Mondial 2010 - Les Etats-Unis en deux temps, l'Argentine corrigée

Emmenés par Kevin Durant (33 pts), les Etats-Unis ont obtenu leur billet pour les demi-finales après leur victoire face à la Russie (89-79). Après une première mi-temps difficile, les Américains ont accéléré après la pause. En demie, ils affronteront la Lituanie qui a écrasé l'Argentine (104-85).



DURANT PORTE LES SIENS VERS LES DEMI-FINALES
DURANT PORTE LES SIENS VERS LES DEMI-FINALES
ETATS-UNIS - RUSSIE : 89-79 (25-25, 19-14, 26-17, 19-23)
Titillés l'espace d'un quart d'heure, les Etats-Unis ont finalement assuré l'essentiel. Opposés à la Russie en quart de finale à Istanbul, les Américains ont décroché leur billet pour le dernier carré du Mondial. Au terme de 40 minutes de jeu intenses, les Russes se sont inclinés de 10 points (89-79). La faute notamment à un Kevin Durant des grands soirs (33 points).
Menés 20-23 (8e) puis 30-35 (16e), les Etats-Unis n'ont pas été à la fête en début de match. Dominés au rebond, les Américains se sont appuyés sur leur jeu extérieur pour revenir à hauteur des Russes, dans un premier temps. C'est finalement sur le score de 44-39, en faveur des Etats-Unis, que les deux équipes ont regagné les vestiaires. Plus agressifs (14/18 aux lancers-francs, contre 1/3 aux Russes), et bénéficiant (parfois) d'un arbitrage en leur faveur, Derrick Rose and co. sont repartis pied au plancher après la pause. S'appuyant sur la réussite à 3 points de Chauncey Billups (4 sur 7), profitant de la classe de Kevin Durant et la vivacité de Russell Westbrook (12 points), les Américains ont rapidement pris leur distance (65-50, 27e). Derrière leur arrière Sergei Bykov (17 points) et leur ailier Andrey Vorontsevich (14 points, 12 rebonds), la Russie s'est tout de même accrochée jusqu'au bout.
Menés de 18 points en début de 4e quart-temps (79-61), les joueurs de David Blatt n'ont jamais pu faire complètement leur retard, malgré un sursaut dans les ultimes minutes (89-79). "Ca a été un match compliqué, surtout au début. Il faut rendre hommage à l'équipe de Russie, elle nous a donné du fil à retordre sur demi-terrain. Mais on s'est bien amusés et on attend la suite avec impatience", a expliqué Kevin Durant. Même son de cloche chez Mike Krzyzewski, l'entraîneur américain : "Bravo à l'équipe russe qui a fait un grand match et qui nous a mené la vie dure. J'étais inquiet jusqu'au bout. On s'attendait à un match compliqué et on l'a eu. On a été prêts et on a joué dur, c'est une belle victoire". En demi-finale, les Américains affronteront la Lituanie, qui a écrasé l'Argentine (104-85).

Etats-Unis: 29 paniers (dont 10 sur 26 à trois points) sur 68 tirs - 21 LF sur 28 - 37 rebonds (Odom 12) - 17 passes (Billups 5) - 14 interceptions - 8 balles perdues
Marqueurs: Billups (15), Durant (33), Rose (6), Westbrook (12), Gay (0), Iguodala (6), Curry (2), Gordon (6), Love (0), Odom (6), Chandler (3)
Russie: 29 paniers (dont 7 sur 21 à trois points) sur 64 tirs - 14 LF sur 20 - 45 rebonds (Vorontsevich 12) - 19 passes (Khvostov 5) - 2 interceptions - 18 balles perdues

Marqueurs: Vorontsevich (14), Bykov (17), Frizdon (2), Kaun (4), Zhukanenko (4), Ponkrashov (3), Monya (5), Khvostov (8), Voronov (9), Mozgov (13)


LITUANIE - ARGENTINE : 104-85 (28-18, 22-12, 35-23, 19-32)
Alors que l'Europe avait dépêché dès mercredi la Turquie et la Serbie en éclaireurs, les Lituaniens ont empêché le continent américain de rétablir la balance en atomisant (104-85) la bande à Luis Scola dans la foulée de la victoire américaine (89-79) sur la Russie. Attendue depuis deux ans, l'heure du dernier tango a sans doute sonné jeudi pour les champions olympiques de 2004 qu'on savait vieillissants et limités sur le banc, mais qu'on n'imaginait pas prendre une telle volée. A l'image de Luis Scola, 30,3 points de moyenne jusque-là mais seulement 13 (à 5 sur 16 aux tirs) jeudi, les Albiceleste ont vécu un long calvaire (66-36, 25e, 85-53, 30e) en donnant l'impression d'avoir lâché toutes leurs forces lors de leur merveilleux huitième de finale contre le Brésil mardi.
Ils ont été assommés d'entrée par l'insolente adresse des Baltes qui ont réussi leurs huit (!) premières tentatives à trois points, contre un piteux 0 sur 9 aux Argentins, pour se mettre à l'abri dès la mi-temps. L'absence de Manu Ginobili a évidemment pesé côté argentin. Mais la Lituanie avait encore beaucoup plus de forfaits à déplorer. Sauf que le petit pays balte, où le basket est une religion, peut s'appuyer sur un réservoir de joueurs immense, qui lui permet de retrouver le devant de la scène un an seulement après un Championnat d'Europe catastrophique.

Lituanie: 37 paniers (dont 12 sur 24 à trois points) sur 69 tirs - 18 LF sur 23 - 36 rebonds (Kleiza 9) - 14 passes (Kalnietis et Jankunas 5) - 4 interceptions - 10 balles perdues
Marqueurs: Seibutis (0), Kalnietis (12), Maciulis (12), Pocius (16), Delininkaitis (16), Jasaitis (19), Kleiza (17), Jankunas (12), Javtokas (0)
Argentine: 29 paniers (dont 4 sur 21 à trois points) sur 66 tirs - 23 LF sur 27 - 33 rebonds (Oberto et Jason 5) - 10 passes (Prigioni 6) - 7 interceptions - 12 balles perdues
Marqueurs: Scola (13), Prigioni (7), Oberto (4), J. Gutierrez (4), Cequeira (6), Delfino (25), Quinteros (6), L. Gutierrez (7), Mata (2), Jasen (11)

Article rédigé par le Vendredi 10 Septembre 2010
Lu 988 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Septembre 2010 - 00:18 Mondial 2010 - Durant MVP

Lundi 13 Septembre 2010 - 00:00 Mondial 2010 - Les Etats-Unis, rois du monde