Facebook
Twitter









LANCER-FRANC : Fatou Mbaye, la meilleure

Meilleure joueuse et meilleure marqueuse de la finale de la Coupe Arc-en-ciel, le 29 mai dernier, Fatou Mbaye, pivot du Duc, a décroché sa première distinction personnelle. Un coup d’éclat pour sa carrière vieille de 10 ans. Vainqueur de la Coupe Arc-en-ciel (2008 et 2010) et de la Coupe du maire (2009) avec le Duc, l’enfant de Pal rôde autour de l’équipe nationale. Nous sommes allés à sa rencontre.

Idrissa Sané L'Observateur



LANCER-FRANC : Fatou Mbaye, la meilleure

Samedi 15 mai, lors des demi-finales des play-offs du championnat dames, Fatou Mbaye avait terminé son match sur les tribunes, disqualifiée pour avoir échangé des gifles avec Maïmouna Diarra de Saint-Louis basket club. «Je regrette ! L’acte est antisportif. Je n’arrive pas à m’expliquer ce comportement, avait reconnu Fatou Mbaye. Après l’incident, les dirigeants de Saint-Louis basket club m’ont appelée pour recoller les morceaux.  J’ai fait 11 ans de basket et c’est la première fois que je me donne en spectacle de cette manière. C’était un match très difficile, les nerfs étaient tendus, et je ne me suis pas contrôlée. Je demande pardon au monde du basket. Je ne vais plus jamais répéter mon acte». La suspension consommée, Fatou revient, le samedi 29 mai, sur les lieux du crime, le parquet de Marius Ndiaye. Pour son retour, elle devait relever deux défis : gagner la finale de la Coupe Arc-en-ciel et se réconcilier avec son public.
Généreuse dans l’effort, adroite devant le cerceau, Fatou réalise un match presque parfait. Avec 19 points au compteur, elle décroche le titre de Meilleure joueuse et offre au Duc sa 9e Coupe Arc-en-ciel.

Comme son idole, Mame Maty Mbengue, elle a été l’une des meilleures sur le parquet. Si Fatou a fait de l’ancienne Lionne sa référence c’est parce que cette dernière, ex-pivot de l’équipe nationale, avait, en plus d’être talentueuse, «une forte personnalité».
En 1999, au moment où Mame Maty était au summum de son art, Fatou Mbaye s’initiait au basket à Louga où elle est née. Ses parents sont originaires de Pal, dans la région Saint-Louis. Avec le Ndiambour, actuel Louga basket club, Fa, comme l’appellent ses proches, prenait part à la Semaine de la jeunesse. Mais c’est au Saint-Louis basket club qu’elle a eu le privilège de titiller l’élite pour la première fois. C’était en 2005. Trois ans après, le Duc s’attache ses services. Depuis, Fatou gravit les échelons. Elle signe sa première sélection en équipe nationale lors du tournoi de Bamako au Mali, en 2008, sous les ordres de Raoul Toupane. Sa deuxième expérience avec les Lionnes est écourtée par une maladie. Pas au mieux de sa forme, elle rate le train de la Coupe d’Afrique de basket 2009.


Non à la Tunisie et au Maroc
Courtisée par des clubs marocains et tunisiens, Fatou Mbaye a toujours refusé de signer l’acte de «mariage». La raison est toute simple : «dans ces pays, je peux gagner de l’argent, mais en termes de formation, il n’y a pas mieux que le Sénégal. Si je dois quitter le Sénégal c’est pour les pays européens où le niveau est élevé.»
La vie de Fatou se résume pour le moment au basket. «Je ne fais rien d’autre, avoue-t-elle. Je n’ai jamais été à l’école parce que mon père est un orthodoxe. Pour lui, une femme est faite pour le foyer.»



Article rédigé par le Vendredi 4 Juin 2010
Lu 2201 fois




1.Posté par PEN le 04/06/2010 23:54
Très généreuse dans l'effort, courageuse, c'est que j'adore de plus chez elle c'est sa rage de vaincre, elle a la hargne.
Il faut persévérer seul le travaille paie et si tu continue comme sa tu sera récompensée par une sélection en équipe national inchallah, bon courage et bonne continuation.

2.Posté par PEN le 04/06/2010 23:56
Donc mon coup de gueule a a suffit a quelque chose, enfin une des notre est publiée sur Sénébasket. parce que c'est notre 2eme joueuse sur Lacer franc après Nassira mais jamais repris sur Sénébasket alors j'ai bien fait de vous rappelez votre job. bonne continuation!

3.Posté par Amadou Lamine NDIAYE le 05/06/2010 13:57
@ PEN
Rectificatif tu m'as pas rappelé mon Job mais mon passe temps, comme je le dis toujours je ne suis pas journaliste ni ne prétend l'être si tu veux vraiment commenté l'article de Nassirah va sur www.malibasket.com et au moins les maliens sauront ce que les sénégalais pensent de leurs joueuses.
le joueur ou tu voudras faire du journalisme bénévolement les portes de SENEBASKET te son grandes Ouvertes....Bon WE

4.Posté par PEN le 07/06/2010 00:36
Ok comme tu veux alors ton passe temps mais Sénébasket c'est pour le basket sénégalais ( championnat) donc l'article de nassira devrait figurer ici parce qu'elle joue dans notre championnat c'est tous k je dis et bonne continuation tu es le meilleur et je t'en courage pour ce que tu fais pour nous les amateurs du ballon orange

5.Posté par vlc le 08/06/2010 01:31
courage fatou tu va reussir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Mars 2014 - 09:45 Fatoumata Diango, une étoile des parquets !