Facebook
Twitter









Finale Coupe Arc-en-Ciel (Duc-Sibac, à 17h) : En quête d’exploit !

La 14e édition de la Coupe Arc-en-ciel sera bien inédite ce soir. Pour la première fois, le Sibac a atteint la finale et nourrit le doux rêve de soulever le trophée régional devant le sextuple vainqueur coloré.

BOLY BAH LEQUOTIDIEN



Bineta Diallo (SIBAC)-Adama Diakhaté (DUC)
Bineta Diallo (SIBAC)-Adama Diakhaté (DUC)
Va pour l’exploit ! Pour l’Histoire ! Le Sibac est à quelques heures d’entrer dans les annales de la Coupe Arc-en-ciel. Pas loin de son rêve. Juste 40 minutes pour détrôner l’insatiable Dakar université club (Duc), sextuple vainqueur de la Coupe régionale. Les «Etudiantes», détentrices de cette Dame bien colorée, ont un bien sérieux adversaire, ce soir au stadium Iba Mar Diop. L’ogre jaune-noir est défié par une novice de la séduction orange, le Sicap basket club. Pour un premier sacre en 14 éditions.

Nancy Cissé, le coach des Sicapoises, veut entrer dans la légende Arc-en-ciel. Déterminée et l’ambition en bandoulière, la seule coach-femme de l’élite veut une reconnaissance : inscrire son nom au panthéon des nominés de la Ligue. Une tâche qui ne sera pas du tout facile à relever vu la pointure de l’adversaire. L’équipe à abattre, le Duc, jusque-là invincible. Mais la motivation est au top à l’école de Liberté 6 A, terrain d’entraînement des protégées de Nancy. Excitées, les Rouges surfent sur un nuage et comptent sur leur bonne étoile 2007. D’où le satisfecit déjà visible sur les yeux du «Tout Sicap» qui recolle à son équipe. «Les gens commencent à revenir », s’enflamme la technicienne qui dresse un portrait satisfaisant de sa saison. Loin des périodes de vaches maigres quand le club peinait à assurer le regroupement. Mais, le mécène, Sada Ndiaye, tel un père Noël, est descendu du ciel avec un sac bien rempli de sous. Le budget financier bouclé, les joueurs peuvent respecter leur part du contrat. Aujourd’hui, les résultats sont actuellement à la hauteur. Le Sibac est partant sur tous les tableaux des coupes. Plus actuel, les filles sont en finale régionale. «C’est une finale, c’est la fête. On va jouer pour gagner», s’excite Nancy Cissé qui découvre des envies bien gourmandes de son équipe. «Le Duc a gagné six fois la coupe Arc-en-ciel, nous allons tout faire pour inscrire notre nom. »

Ainsi, le Duc se complaît dans son rôle de favori et d’équipe à battre. Pour rappel, les deux formations se sont déjà affrontées en championnat et c’est le Duc qui en est sorti haut la main avec 30 point d’écart. Un naufrage collectif. Mais, depuis, les Sicapoises ont changé de visage. La confiance y a élu domicile et la motivation est quotidienne. Des armes non négligeables mais insuffisantes pour le bon œil. Une parole d’expert : «L’équipe qui aura la meilleure défense et la réussite dans les tirs» en sortira vainqueur, note Dame Diouf, l’entraîneur du Duc qui livre la recette. Sans la moindre pression devant les excitées sicapoises, l’entraîneur-adjoint des Lionnes rend un hommage à sa consœur du banc. «Elle (Nancy Cissé) a beaucoup de mérite et je l’encourage.» Toutefois, l’ex-coach de Bopp n’est pas indifférent à la capacité de mobilisation de son adversaire et à la valeur boursière actuelle des pensionnaires de l’Ecole Liberté 6 A. «Le Sibac a beaucoup progressé et est très motivé, donc, il faut le pendre au sérieux », analyse le coach jaune-noir bien prudent. Pour parer à toute surprise, Dame recentre le débat : «Je ne me fixe pas l’objectif de grand chelem, on prend les matches comme ils viennent.»



Article rédigé par le Samedi 26 Mai 2007
Lu 978 fois



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Mai 2008 - 04:26 FINALE ARC-EN-CIEL: Et de huit pour le DUC