Facebook
Twitter









EQUINE NATIONALE : Moustapha Niang dit comprendre les défaillants

L’ailier international Mouhamadou Moustapha Niang, qui a rejoint le groupe des basketteurs en préparation pour le tournoi de la zone 2, dit comprendre les défections de certains de ses camarades qui sont confrontés à des problèmes de calendriers ou qui n’ont pas encore renouvelé leur contrat.

Ahmadou Bamba Kassé APS



EQUINE NATIONALE : Moustapha Niang dit comprendre les défaillants

L’ailier international Mouhamadou Moustapha Niang, qui a rejoint le groupe des basketteurs en préparation pour le tournoi de la zone 2, dit comprendre les défections de certains de ses camarades qui sont confrontés à des problèmes de calendriers ou qui n’ont pas encore renouvelé leur contrat.
‘’C’est assez délicat de juger la défection des uns et des autres parce que souvent on n’en maîtrise pas les raisons, mais je crois que tout joueur qui ne vient pas a une raison valable’’, a dit Niang qui fait allusion à l’inadéquation entre les calendriers personnels des joueurs et les exigences de présence en sélection.
‘’Souvent avant l’été, beaucoup de basketteurs planifient des camps ou cherchent à signer un nouveau contrat, ce qui ne peut pas leur permettre d’être présents en équipe nationale’’, a expliqué l’international qui a déjà pris part au dernier tournoi de la zone 2 en mai 2009, en provenance de la Suisse, pays où il évolue dans le championnat professionnel.
‘’Moi, je suis venu lors du dernier tournoi de la zone 2 et je viens pour ce tournoi parce que je n’ai pas pris d’engagement, mais si j’étais inscrit dans un camp ou si je devais attendre de signer avec un club, j’aurais peut être eu peur de me blesser et je ne pourrais pas venir’’, a poursuivi l’ailier fort. Il évolue en Suisse, après un bref passage dans le championnat français. Il a été désigné roi de la saison 2005 du basket sénégalais.
Pour Niang, les absences de ses camarades ne relèvent pas d’un manque de patriotisme ou d’engagement, mais d’une question de priorité, d’autant que le basket n’est pas comme le football où les joueurs sont à l’abri grâce à des contrats d’une durée plus ou moins longue.
Ce basketteur qui fait partie des derniers joueurs retenus par l’entraîneur Abdou Ndiaye et devant rejoindre la tanière, n’en pense pas moins que quel que soit le groupe en place, le Sénégal doit pouvoir atteindre son objectif qui n’est autre que de gagner le tournoi de la zone 2 qu’abrite Dakar du 10 au 18 août prochain.
Ce tournoi est qualificatif pour le 26e Championnat d’Afrique des nations de basket masculin et les Jeux africains de 2011.




Article rédigé par le Vendredi 30 Juillet 2010
Lu 2110 fois




1.Posté par m dane .k le 01/08/2010 00:59
NON NON copain.si chaque joueur sénégalais raisonnait personnel,il n y aurait plus simplement d' équipe nationale.répondre a la selection nationale c'est accepter consciemment de perdre quelque chose et de prendre des risques ,risques qui sont du reste inhérents a tout métier.ce n est qu'en consentant a faire ces sacrifices pour son pays que l'on peut servir de modéle aux autres et qu'on pose l'acte de patriotisme.malheureusement aujourd'hui la plupart des sénégalais font passer l'intéret personel devant celui de la nation.d'ailleurs méme les professeurs d'université vont monnayer leurs connaissances en europe et aux u.s.a prétextant n'importe quoi pour fuir nos universités aprés qu'ils aient été formés avec l'argent du contribuable sénégalais c est a dire notre argent a nous tous.mettre un pays sur la voie de la réussite éxige de chacun de nous un certain sacifice qui fait passer l'intéret collectif au dessus de l 'intéret particulier quel qu'il soit.BIG UP donc aux joeuses et joueurs qui répondent troujours présents a l'appel de la nation,jamais absents ,telle DIODIO DIOUF.

2.Posté par Patriote le 07/08/2010 06:49
Bonjour à tous, M Dane K, je ne partage pas votre avis. En effet, la survie de ces joueurs et probablement celle de leurs familles dépend de leur gagne-pain : le basket en club. Soyons factuel:
- l'équipe nationale (le ministère) paye rarement les primes dérisoires
- pas de couverture médicale
- ceux qui se blessent sont à leurs frais et risquent de se retrouver au chômage
En défifinitive ces braves gens viennent en séléction apporter beaucoup de leur personne. Les fameuses primes sont dérisoires donc ils ne sont pas la pour de l'argent et de surcroit ils prennent beaucoup de risques. Le jeu en vaut-il la chandelle? Le vrai problème est-ce les lions ou notre façon de fonctionner et implicitement d'être gouverné?
Chapeau bas aux lions et au peuple sénégalais!!!
Sénégal sa kaw, sa kanam.
Posons-nous les bonnes questions!
L'argent du contribuable va ailleurs qu'au basket et ce n'est pas non plus les professeurs qui vident les caissent : ls n'y ont pas accès. Des cas particuliers il y'en partout mais de là à généraliser c'est fort en chocolat.
Sorry pour cette petite gisgression :-)
M Ndiaye, merci encore pour votre travail citoyen avec ce site plus qu'une fierté nationale.

3.Posté par m dane .k le 08/08/2010 00:49
JE RéAFFIRME ce que j ai déja dit plus haut:LE SENEGAL EST EN TRAIN DE FOUTRE LE CAMP avec ces raisonnements personnalisés.il ne restera plus rien de ce pays si tout le monde ne considére les choses que sous l 'angle de sa carriére personnelle ou de sa propre famille.certes l'argent du contribuable doit revenir aus sénégalais:cela est un vrai combat a mener par nous tous;que les primes des joueurs soient payées a dates échues ;que les ressources du pays servent aux véritables priorités.SOIT.mais les dérives de nos autorités ne nous autorisent pas des comportements purement égoistes,car ces mémes joueurs qui refusent de répondre aujourd'hui a l'appel de l'équipe nationale ,ces mémes joueurs vont courir derriére l'équipe lorsque le contexte changera,par exemple quand leurs clubs leur éxigent un certain niveau de compétition.autrement dit:ILS ACCEPTERONT DES CONDITIONS QU'ILS DéCRIAIENT TANTOT.alors QUELLE INCONSéQUENCE! la vérité c'est qu'il faut autant éxiger de nos autorités d'etre RESPONSABLES a tout point de vue,autant il faut demander a nos joueurs et joueuses,et de maniére générale a tous les sénégalais d'étre PATRIOTES sans calculs malsains.quant au nom de DIODIO DIOUF que j ai donné en exemple c'est parcequ'elle aurait pu faire valoir le smémes arguments que ceux qui refusent de porter aujourd'hui le maillot national car il y'a de cela 2 ans elle fut bléssée en espagne lors du tournoi pré-olympique dans des conditions difficiles,mais cela ne l'empéche pas de répondre toujours présente quand on fait appel a elle.et d'aillleurs il y'a d'autres cas de réel patriotiste lels ces joueurs ou joueuses qui n'hésitent pas de payer leurs propres billets d'avion.QUE LE MINISTéRE LES REMBOURSE QUAND MéME.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Mars 2014 - 09:45 Fatoumata Diango, une étoile des parquets !