Facebook
Twitter









BASKET : INTÉGRATION DE LA BINATIONALE AIDA FALL - Un renfort de taille pour les «Lionnes»

Aïda Fall est la deuxième binationale à s’engager avec l’équipe nationale du Sénégal, après Fatou Dieng. Ce jeune pivot qui a roulé sa bosse un peu partout constitue un renfort de taille pour les «Lionnes» qui préparent le Championnat du monde prévu du 24 septembre au 4 octobre en République Tchèque. Trouvé au centre aéré Bceao, la nouvelle pensionnaire de la Tanière, qui partage la chambre 1111 avec la capitaine des «Lionnes» Awa Guèye, est revenue sur son choix, mais aussi ses ambitions avec la sélection sénégalaise.



BASKET : INTÉGRATION DE LA BINATIONALE AIDA FALL - Un renfort de taille pour les «Lionnes»

Née à Paris dans le 93, à Saint-Denis plus précisément, Aïda Fall qui a vécu toute sa vie dans la capitale française a choisi le Sénégal, son pays d’origine, au détriment de son pays natal.  «Je suis liée au Sénégal grâce à mes parents, mes frères et sœurs, cousins et ma famille. J’ai choisi de jouer pour le Sénégal car je l’ai toujours voulu, mais j’avais un problème, car il fallait choisir entre mon pays d’adoption et mon pays d’origine. Finalement j’ai opté pour mon pays d’origine car j’aime ce pays, j’aime l’ambiance qui règne au niveau de la Tanière ; d’ailleurs, j’ai toujours suivi les prestations des Lionnes», souligné la grande «bleue» des «Lionnes»  qui était à l’époque à Perpignan où elle effectuait des entraînements avec l’équipe de France. Son rêve a toujours été de jouer pour le Sénégal qui est un pays de basket, avec un excellent palmarès ; il vient de se réaliser car elle a été présélectionnée dans le groupe des 17 joueuses en route pour le Mondial tchèque. «Je connais certaines joueuses avec qui j’ai joué, notamment Ndèye Diola Ndiaye et autres», indique  la native de Saint-Denis qui passe souvent ses vacances dans le populeux quartier des Castors, chez ses grands-parents.


Une option pour le Sénégal malgré la nouvelle réglementation
Pour sa première expérience avec les «Lionnes», Aïda Fall ne s’ennuie nullement : «Je me suis bien intégrée et j’ai trouvé les filles sympas. Au niveau des entraînements aussi, ça se passe très bien, même si je souffre à cause des séances très dures, dans la mesure où je suis restée un bon moment sans m’entraîner». Le pivot qui évolue à Challes Les Eaux, L1 féminin, juge le groupe de Tapha Gaye très bon. Son intégration a été surtout facilitée par la capitaine des «Lionnes» Awa Guèye. «Nous avons un bon groupe et un bon coach, sans compter  qu’Awa Guèye m’aide beaucoup pour mon intégration. Dés mon arrivée, elle m’a présentée à toutes les filles et pourtant, on ne se connaissait même pas, même si j’ai joué contre elle lorsqu’elle était a Limoges», explique la sociétaire de Challes Les Eaux qui vient de boucler sa septième année de pratique au plus haut niveau.  L’intérieure, du haut de ses 1m92 et de ses 88 kg, a débuté sa carrière à Patins, dans le 93, et compte signer un long bail avec la sélection nationale. «Je veux aller le plus loin possible avec cette équipe en Coupe du monde, et gagner le Championnat d’Afrique. Après mon intégration, le plus dur est de me battre pour gagner une place en sélection et y rester», a conclu l’ancienne joueuse d’Aubervilliers, de Valenciennes, de Perpignan, de Calais et de Strasbourg qui, malgré la nouvelle réglementation sur les binationaux qui sont considérés comme des extracommunautaires, a préféré s’engager avec le pays de ses ancêtres. Un bel exemple que doit méditer d’autres jeunes binationaux.




Article rédigé par le Lundi 2 Août 2010
Lu 3964 fois




1.Posté par Mouhamed Seck le 16/07/2010 16:12
yup Aida begue !! on est avec toi
du courage, vasi

2.Posté par baller le 16/07/2010 18:14
Welcome chez toi Aïda.
Ravi de te compter parmi nos Reines.
Je te souhaite de perpétuer la longue tradition des Lionnes conquérantes.
Tia kaw ! Tia kanam !

3.Posté par m dane k. le 17/07/2010 00:15
BIENVENUE dans la taniére.est ce qu'elle est mariée cette fille ?je connais beaucoup de mes amis qui veulent s engager avec une basketteuse.si t'es un coeur libre ,AIDA,FAIS LE SAVOIR.OK ?

4.Posté par ABRAHAM le 17/07/2010 11:31
Quelle est cette affaire de binationalite.Avec les senefs en son temps le reglement etait devenu restrictif avec les victoires senegalaises a l epoque de L AFABA.Des reglements bidons.

5.Posté par diop le 20/07/2010 23:23
bienvenue sur la taniere .donne le tous pour le tous

6.Posté par aliuoune badara le 17/08/2010 15:27
bienvenue aida que cette nouvelle option te sois bénéficiére mais pour ta place ne ten fais pas avec des entrainements reguliers vous finirez par l obtenir bnne chance pour la preparation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Mars 2014 - 09:45 Fatoumata Diango, une étoile des parquets !