Facebook
Twitter









Alioune Badara Diagne veut ’’poser la question de l’intérêt du basket africain’’

Nommé à la Commission juridique de la Fédération internationale de basket (FIBA), le Sénégalais Alioune Badara Diagne a indiqué que sa ‘’mission’’ sera de ’’poser la question de l’intérêt du basket africain dans les nombreux transferts de joueurs à travers le monde’’



Alioune Badara Diagne veut ’’poser la question de l’intérêt du basket africain’’
"’J’ai une mission qui m’a été confiée à travers ma nomination dans la Commission juridique de la FIBA, c’est celle de voir comment le basket continental peut tirer profit des nombreux départs de ses joueurs vers les championnats les plus relevés’’, a expliqué à l’envoyé spécial de l’APS, l’ancien président de la Fédération sénégalaise de basket-ball (FSBB). En tant que président de la zone 2, Alioune Badara Diagne a pris part aux réunions du bureau central, du bureau exécutif et à celle des présidents de zone de la FIBA qui ont lieu à Bamako (Mali) du 21 au 23 janvier dernier. Pour le président de la zone 2 dont le siège est définitivement installé à Bamako, il est important pour le basket continental que le débat soit posé. ‘’Figurez-vous que la moitié des 340 basketteurs susceptibles d’être transférés cette année sont issus du continent africain’’, a rappelé l’ancien président de la FSBB. En plus de ne pas en tirer des bénéfices, les Fédérations africaines n’ont aucune idée sur ces jeunes qui vont garnir les championnats et les sélections d’autres pays. ‘’Il faut trouver une traçabilité et respecter les règles qui font qu’on ne peut pas transférer des jeunes de moins de 16 ans’’, a-t-il indiqué, estimant que le système de dédommagement doit être étudié pour une plus grande solidarité entre les championnats les mieux dotés et ceux de notre continent. En plus d’avoir obtenu une subvention de 25.000 dollars de la FIBA pour la réfection et l’équipement du nouveau siège de la zone 2, le président Alioune Badara Diagne se réjouit de la présence de plusieurs de ses compatriotes dans le nouveau bureau zonal. L’ancienne basketteuse Aya Pouye hérite de la Commission du basket féminin tandis que l’ancien arbitre Banda Ndiaye a été choisi pour diriger la Commission technique. Toutefois, Atoumane Gaye perd le poste de Secrétaire général de la zone qui échoit au Malien Seydou Diawara.

source:afrique hebdo

Article rédigé par NGOR.D.Dione Guelwaar le Lundi 24 Janvier 2011
Lu 984 fois


NGOR.D.Dione Guelwaar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >