Facebook
Twitter









NBA:Irving et Brooklyn chutent d’entrée, Philadelphie remporte le choc contre Boston… Le résumé de la nuit

Malgré la performance dantesque de Kyrie Irving, les Nets de Brooklyn se sont inclinés dès leur premier match de la saison en NBA. De son côté, Philadelphie a remporté le choc de la nuit face à Boston. Le résumé de la nuit.



L’émotion et les 50 points de Kyrie Irving avec Brooklyn, la revanche de Denver sur Portland, le duo Doncic-Porzingis déjà pétillant, la blessure à un doigt de Nicolas Batum : instantané de la soirée NBA mercredi.
 

Le MVP

Pour ses grands débuts sous le maillot de Brooklyn, Kyrie Irving est passé par tous les états lors de la défaite des Nets (127-126) sur leur parquet contre Minnesota. Le meneur, champion NBA 2016, a d’abord pris la parole pour s’adresser aux fans. « Je suis tellement reconnaissant d’être de retour ici chez moi et d’être devant vous avec mes coéquipiers », a d’abord déclaré le joueur qui a grandi dans le New Jersey (où a longtemps été la franchise des Nets).
Puis il a été pris par l’émotion, se rappelant qu’il y a quasiment un an jour pour jour il perdait son grand-père : « Au nom de toute l’équipe… oh… je suis désolé, ça me prend maintenant, je vous remercie et j’espère que vous nous soutiendrez toute la saison ».
Sur le parquet, il a ensuite été intenable avec 50 points, un nouveau record de points marqués pour un joueur effectuant son premier match dans une nouvelle équipe. Malgré ses 50 points (17/33 et 7/14 à 3 points), 8 rebonds, 7 passes, 1 contre et aucune balle perdue, il a néanmoins manqué le shoot de la victoire au buzzer.
 

Les « big games »

Deux des favoris de la conférence Est étaient opposés à Philadelphie. Et ce sont les 76ers qui ont pris le dessus sur Boston, en s’appuyant sur un collectif déjà très performant avec cinq joueurs à au moins 15 points.
Autour du « duo locomotive » Joel Embiid/Ben Simmons (15 pts, 13 rbds pour le premier, 24 pts, 9 passes, 8 rbds pour le second), la recrue Al Horford s’est déjà montré précieuse face à son ancienne équipe avec 16 points. En face, Kemba Walker a déçu. Pour sa première, le meneur All-Star arrivé en provenance de Charlotte pour redonner de l’ambition aux C’s, a été très maladroit à 4 sur 18 aux tirs (12 pts).
Côté Ouest, les retrouvailles promettaient d’être palpitantes entre Portland et Denver, après la demi-finale de conférence qui avait tourné à l’avantage des premiers (4-3) au printemps. Et ce sont les Nuggets qui ont pris leur revanche en s’imposant 108 à 100 dans l’Oregon.
Les partenaires du pivot serbe Nikola Jokic (20 pts, 13 rbds), que de nombreux spécialistes voient jouer les trouble-fêtes cette saison, ont fait la différence dans le dernier quart-temps (35-26), face aux coéquipiers d’un Damian Lillard pourtant déjà affûté (32 pts).
 

Le double « double-double »

Il n’est pas le plus médiatisé des intérieurs évoluant en NBA, pourtant Andre Drummond est une arme de dissuasion massive pour les attaques adverses. Meilleur rebondeur de la Ligue en 2015-2016, 2017-2018 et 2018-2019, le pivot de Detroit a capté 23 rebonds, réussi 5 contres mais également inscrit 32 points, lors de la victoire des Pistons (119-110) sur le parquet d’Indiana.
Preuve de sa régularité au plus haut niveau, il en est à 33 matches à plus de 20 points et plus de 20 rebonds, à une unité du légendaire Shaquille O’Neal.
 

Le duo

Cette saison marque le grand retour des duos de stars en NBA. Celui qui sévit à Dallas fait déjà des étincelles, avec le Slovène Luka Doncic, meilleur rookie de la saison passée, et le Letton Kristaps Porzingis.
Washington en a fait les frais avec une défaite 108 à 100, incapable de contenir les deux jeunes Européens auteurs de la moitié des points des Mavericks, 34 pour Doncic, 23 pour Porzingis. Preuve que chez les champions NBA 2011, l’après-Nowitzki s’annonce prometteur.

Article rédigé par le Jeudi 24 Octobre 2019
Lu 67 fois