Facebook
Twitter









La succession de Alain Weisz est ouverte : Youssou Cissé : «Je suis toujours intéressé, mais…»

source: w.Diallo,quotidien : Sitôt nommé ministre des Sports, en remplacement de Faustin Diatta, Abdoulaye Makhtar Diop a «diplomatiquement» limogé Alain Weisz, l’actuel coach des Lions du basket, en déclarant être opposé au recrutement d’un entraîneur étranger. Du coup, la succession du technicien français est ouverte. Une balle saisie au rebond par Le Quotidien pour relancer l’ancien candidat au poste, Youssou Cissé. Ce dernier qui vit en France et qui coache l’Entente Cergy Osny Pontoise (N2), se dit toujours partant.



Même s’il nourrit quelques appréhensions par rapport à l’ambiance délétère qui mine présentement le basket sénégalais. «Il n’est plus question de nommer un entraîneur étranger à la tête des Equipes nationales de basket. Car nous avons au Sénégal de très bons techniciens qui sont disponibles, contrairement aux expatriés qui sont des pigistes. Nous avons aussi des coaches sénégalais en Pro A et B en France et ailleurs en Europe, qui peuvent diriger valablement nos Equipes nationales. L’expertise locale est valable et il faut les solliciter et les mettre dans les meilleures conditions.» Ces propos du nouveau ministre des Sports, Abdoulaye Makhtar Diop à nos confrères de la 2STv, viennent tourner la page Alain Weisz. Du coup, la succession du technicien français qui avait conduit les Lions à l’Afrobasket masculin à Madagascar, est ouverte.

Occasion saisie par Le Quotidien pour relancer le technicien sénégalais basé en France, Youssou Cissé. L’actuel coach du club de basket de l’Entente Cergy Osny Pontoise (N2 en France), se dit toujours intéressé par le poste d’entraîneur des Lions. Joint en fin de semaine dernière, il a réaffirmé son amour et son attachement aux couleurs nationales et aux Lions, classés cinquième à l’Afrobasket masculin à Madagascar.

Toujours candidat et ayant transmis un projet au Directeur technique national, Ado Sano, Youssou Cissé espère voir son rêve se réaliser un jour. «J’espère toujours. Je suis toujours intéressé. Je suis toujours candidat», insiste-t-il. «Même si, on ne m’a encore rien proposé. En tout cas, je prie Dieu de pouvoir un jour travailler pour l’Equipe nationale du Sénégal», implore une fois de plus l’ancien international. Qui toutefois regrette les nombreux problèmes qui secouent présentement la famille de la balle orange. Surtout au lendemain de l’Afrobasket féminin au Mali, marqué par des passes d’armes au sujet des primes, entre le président de la Fédé, Baba Tandian, et le coach des Lionnes, Tapha Gaye. Et toujours entre le président de Fédé et les Lionnes. «Ce n’est pas facile de travailler dans certaines conditions. Personne ne souhaite travailler ainsi», note Youssou Cissé, qui tient à insister sur l’environnement de l’équipe, sur les relations entre la tutelle, la Fédération, le staff technique, les joueurs. Gage d’une bonnne condition de performance.

«»On s’est trop focalisés sur l’Angola. Analysant la prestation des Lions qu’il espérait conduire à Madagascar, le technicien sénégalais pense que les gens se sont trop focalisés sur l’Angola. «On s’est trop focalisés sur l’Angola. Mais après l’avoir battu, qu’est-ce qu’il fallait faire ? Le lendemain, une autre équipe plus faible que l’Angola peut te battre. Il ne fallait donc pas se focaliser simplement sur l’Angola. Malheureusement, dans les discours, c’était souvent le cas», se désole-t-il.

Toujours animé par le même désir de coacher les Lions, Youssou Cissé tient cependant à préciser qu’il ne sera pas là éternellement à penser à l’Equipe nationale. «On ne peut pas continuer à rêver. A force d’espérer, si les choses ne bougent pas, il faut se réveiller un jour et se rendre à l’évidence que cela ne peut pas se réaliser et ainsi pouvoir passer à autre chose», lance-t-il.


le Mercredi 19 Octobre 2011
Lu 563 fois




1.Posté par istar le 19/10/2011 23:07
Je viens de regarder le reportage de l’Afro Basket féminine sur la TFM mais ce mec a vraiment un gros problème même le terme mythomane ne suffis pas pour lui donner une qualification.
Le président de la république venez de lui donner 50 000 000 FCFA et il nous dit devant les caméras que c’est lui prête son argent à l’état (15 000 000 CFA).
Il faudrait qu’il dise aux Sénégalais où est passé les 50 000 000 de francs CFA que le chef de l’état lui a remis pour résoudre les problèmes de notre équipe.
Et en plus au lieu de prendre ses responsabilités non, mais il essaye dévalorise nos lionnes qui on elles représenté dignement le Sénégal.
Ce Tandjan est une honte pour notre république.
Et celui qui n’est pas content de mes commentaires peut m’envoyer un mail : istar.diop@yahoo.fr



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Février 2016 - 03:20 Maïmouna Diarra rejoint le Primeiro de Agosto