Facebook
Twitter









Echos de la NBA

Retour sur les matchs de la nuit du Jeudi au Vendredi avec un Allen Iverson en feu, qui pour fêter la 800 éme victoire de son coach George Karl , a planté 44 pts sur la tête des défenseurs de Seattle et distillé 10 caviars.




Allen Iverson
Allen Iverson
Denver Nuggets - Seattle SuperSonics : 112-98

Quand Allen Iverson veut faire plaisir à son coach, il ne fait pas dans la demi-mesure. Pour fêter dignement la 800e victoire de George Karl, il a réalisé un véritable récital avec 44 points et 10 passes pour enchaîner son troisième double-double consécutif. Yakhouba Diawara a bien occupé le terrain avec 38 minutes de jeu mais seulement 8 points et 4 rebonds. Du côté de Seattle, l'absence pour la bonne cause de Ray Allen, resté auprès de son épouse qui a donné naissance à un petit garçon mercredi, n'a pas aidé ses partenaires à l'instar du jeune sénégalais Mouhamed Saer SENE qui a fait un de ses meilleurs matchs avec 4pts, 3 rbds , 1 interception et 1 contre en 9 minutes de présence sur le parquet.





San Antonio Spurs - Utah Jazz : 106-83

Les Spurs ont bien retenu la leçon. Deux jours après les 114 points encaissés à domicile contre les Bucks, San Antonio a retrouvé son visage et sa défense. Tony Parker (meilleur marqueur du match avec 22 points en 25 minutes) et Tim Duncan (20 points et 9 rebonds en 26 minutes) ont largement contribué à cette mise au point. A la fin du troisième quart-temps, les Spurs possèdaient déjà 27 points d'avance (87-60) et ont simplement géré la fin de match, histoire de ne pas contrarier leur coach. Gregg Popovich a donc pu faire tourner son effectif sans jamais trembler et a avoué avoir « reconnu son équipe » et notamment sa défense qui a poussé le Jazz à la maladresse avec une adresse de 42%. « Ils nous ont donné une leçon de basket ce soir ,» a sobrement commenté Jerry Sloan, le coach d'Utah qui n'a plus gagné à San Antonio depuis près de huit ans.






Dallas Mavericks - Phoenix Suns : 101-99

Un panier à 1"3 du buzzer de Dirk Nowitzki a offert à Dallas la victoire après une course-poursuite permanente (30-20, 22-29, 26-27, 23-23). « Dirk était notre seule option. Nous n'avions pas de plan B », a avoué le coach Avery Johnson. Mais au-delà de cette seconde qui vaut de l'or, les 41 minutes de Jason Terry, auteur de 35 points (5/8 à trois points), ont permis aux Mavericks d'engranger leur huitième succès d'affilée. Et pourtant Steve Nash et Amare Stoudemire ont répondu présent respectivement avec 24 points et 13 passes et 25 points et 13 rebonds. En revanche, Boris Diaw s'est montré discret avec seulement 7 points en 25 minutes de même que Desagana Diop avec 1 pts, 5 rbds et 1 interception en 13 minutes.

Article rédigé par le Vendredi 29 Décembre 2006
Lu 890 fois




1.Posté par diamé le 07/01/2007 20:03
les infos que vous fournissez sont plus que importantes pour les jeunes basketteurs du senegal car cela leur permet d'etre en contact avec le monde du vrai basket. les chaines de télé du senegal devraient en tirer bonne note