Facebook
Twitter









Dallas débute bien

Il est l'homme que l'on n'attendait pas. Jason Terry a marqué 32 points, pris 4 rebonds, et a réussi 4 tirs sur 7 à trois points. Et un supplément d'âme pour ressortir la tête de Dallas hors de l'eau, alors que les Mavs coulaient à pic, dans le sillage de leur leader, Dirk Nowitzki. L'Allemand n'a réussi qu'un tir sur sept lors du premier quart-temps. Une fois n'est pas coutume, son adresse longue distance a semblé l'avoir déserté. Pour preuve, il s'est même fait même contrer, par Dwyane Wade, l'arrière bondissant du Heat.



Json Terry
Json Terry
Nowitzki à terre, Dallas boîtait bas. Jusqu'à ce dunk de Jason Terry. L'ancien coéquipier de Boris Diaw à Atlanta a survolé la raquette, le ballon dans une main avant de saluer son beau geste du signe de l'aigle en vol, les deux bras écartés. Le signe du réveil texan. "Nous avons vu le vrai Jason Terry, a sobrement commenté Avery Johnson, le coach des Mavericks. Nous avons besoin de ce Jason Terry-là, il nous rend bien meilleurs". Les Mavs ont compté onze points de retard, mais ils sont passés en tête à la mi-temps, grâce à un panier au buzzer de Dirk Nowitzki, clutch-player dans l'âme. Deux paniers primés consécutifs en tout début de deuxième période ont achevé de relancer l'Allemand. Au total, il a marqué seize points et compté dix rebonds.

Dès lors, Miami a fait la course au score. Perturbé par la défense de zone mise en place par Avery Johnson, le Heat n'a inscrit que douze points dans le dernier quart-temps, laissant filer la victoire. La faute, à une adresse longue distance en panne selon Pat Riley, l'entraîneur de Miami : "Nous n'avons réussi aucun tir extérieur. Tous les paniers que nous avons inscrit dans le quatrième quart-temps l'on été dans la raquette". Shaquille O'Neal (17 pts, 5 rbds, 7 passes), le seul homme sur le parquet à avoir remporté un titre NBA, a pourtant été muselé par une défense à deux musclée. Le "Shaq" est conscient qu'il devra être plus agressif lors du match 2 : "Je sais que pour remporter un titre, il faut que je m'impose dans la raquette". Seul Dwyane Wade (28 pts, 6 rbds, 6 passes) a réussi à maintenir son équipe à flot en fin de match. Au final dix points d'écart, et beaucoup de regrets pour Miami, qui devra coûte que coûte remporter un match à Dallas pour espérer être champion.


le Vendredi 9 Juin 2006
Lu 576 fois