Facebook
Twitter
SENEBASKET -  Le Portail du Basketball Sénégalais









(VIDEO) -FINALE NBA 2009 MATCH 2: Les Lakers gagnent en souffrant

Les Lakers font le break (2-0) en finale avant de quitter L.A. pour Orlando, mais au prix d'un scénario aux antipodes du match 1. Dimanche, le Magic est monté en puissance, s'offrant une balle de match avant de céder après prolongation (101-96). Si les Californiens gardent l'avantage du terrain, l'idée d'un sweep (victoire 4-0) s'éloigne.

LEQUIPEFR



(VIDEO) -FINALE NBA 2009 MATCH 2: Les Lakers gagnent en souffrant

Lee manque le panier du K.O.

Courtney Lee a touché la gloire du bout des doigts une fraction de seconde. Six dixièmes exactement, soit le temps restant à jouer dans le quatrième quart-temps alors que Lakers et Magic étaient à égalité, 88-88. A peine le temps pour une passe lobée de Hedo Turkoglu en direction de l'arrière rookie. Le 22e choix de la dernière Draft, deux places derrière Alexis Ajinca, récupérait la balle quasiment derrière la planche et la relançait comme il pouvait. Celle-ci touchait le plexiglas et rebondissait sur le cercle, fuyant le panier. Lee pouvait se prendre la tête entre les mains alors que les Lakers étaient quitte pour une grosse frayeur. Après trois minutes d'un nouveau mano a mano en prolongation, les Californiens creusaient le break décisif sur un 7-0 (97-91, 1'14" à jouer) marqué par deux actions fortes de Kobe Bryant, un fade away (tir à reculons) jordanesque puis une passe lumineuse dans le trafic en direction de Pau Gasol pour un 2+1. La conclusion d'une soirée compliquée pour l'ancien MVP malgré ses 29 points (10/22). «Kobe n'a pas fait un grand match, a concédé Phil Jackson. Ils lui ont fait des prises à deux et des trappes et on n'a pas su s'adapter.»

Contre sublime de Turkoglu sur Bryant


Que Courtney Lee ait disposé de la balle de match en finale est déjà une surprise en soi. Mais plus étonnant encore, il avait déjà eu l'opportunité de casser l'égalité à 88-88 dix secondes plus tôt. Profitant de la défense resserrée sur ses équipiers, l'homme au masque, ce qui le fait ressembler à l'arrière des Pistons Richard Hamilton, avait pris l'intervalle et tenté un double pas qui tutoyait lui aussi l'arceau pour ressortir. Dans un scénario digne d'Hollywood, Kobe Bryant a alors hérité de la dernière balle. Mais débarrassé de la pression exercée par Mike Pietrus, sorti pour six fautes trois minutes plus tôt, il ne gagnait pas au change avec Hedo Turkoglu, moins porté au corps à corps mais plus filou, lequel le punissait d'un contre majestueux par derrière (photo ci-dessus). Le buzzer retentissait mais après visionnage de la vidéo, les arbitres décidaient de redonner six dixièmes de secondes à jouer à Orlando pour le scénario que l'on sait. «Mes gars se sont bien battus mais on n'a pas créé assez de jeu, a estimé Stan Van Gundy, le coach d'Orlando. Et les vingt balles perdues (contre douze aux Lakers) nous ont fait mal au final.»

20 points pour Lewis à la mi-temps

Si la finale reste donc sur les rails d'un sacre annoncé des Lakers, qui vont maintenant disputer trois matches de suite à Orlando, le prochain dans la nuit de mardi à mercredi (3h H.F.), elle ressemble désormais à un duel authentique avec deux adversaires dissemblables mais de valeur relativement proche. Certains penseront que ce hold up raté va assommer le Magic, toujours bredouille en finale (six défaites en six matches). Mais on peut parier à l'inverse qu'il a rassuré ses joueurs et galvanisé ses fans. Certes, si Orlando restait en vie à la mi-temps (40-35), il le devait surtout au réveil de Rashard Lewis (20 points en deux quart-temps), îlot de précision dans un océan de maladresse. Mais certains indices ne trompaient pas. Martyrisés au rebond au match 1, les Floridiens étaient revenus au vestiaire en tête de ce secteur (25 à 17, 11 pour Dwight Howard). Quant à Bryant (6 points en 19 minutes), il concédait alors ne pas trouver les espaces face à une défense adaptée. Howard inscrivait même plus de paniers (trois) dans le troisième quart que depuis le début de la finale (deux). Puis Stan Van Gundy décidait de se passer de meneur pour confier le jeu à Turkoglu, une vieille habitude. Malgré la défaite, Orlando est donc rentré dans la finale. Pour l'honneur ou pour la gagne ?


Article rédigé par le Lundi 8 Juin 2009
Lu 1174 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les articles sont maintenant "commentables" pour favoriser les discussions rapides autour d'un article. Les commentaires saisis sont mis en ligne immédiatement mais pour éviter les propos contraires à la loi dont nous pourrions être tenus responsables, on se réserve le droit de les enlever. Si vous le souhaitez et si le sujet devient important une chambre peut être créer dans le forum. Bonnes discussions !



Équipe nationale féminine : La FSBB accepte la démission de Tapha Gaye: Le divorce semble consommé entre...… https://t.co/bnwHar3FGz
Vendredi 27 Octobre - 13:20
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/j9eK78E42y
Vendredi 27 Octobre - 13:20
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/w5TXCqTI85
Dimanche 17 Septembre - 03:45
AFROBASKET HOMMES 2017 :Dieng et Diogu dans le "5 majeur" du FIBA AfroBasket 2017: La... https://t.co/nH4RxqsOFy https://t.co/Tw3GUgqjRM
Dimanche 17 Septembre - 03:42
AFROBASKET HOMMES 2017 : La Tunisie remporte le FIBA AfroBasket 2017: La Tunisie a... https://t.co/w18FS9iuPb https://t.co/j9A2mdmEg9
Dimanche 17 Septembre - 03:42
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/kQK7UH4puW
Dimanche 17 Septembre - 03:40
AFROBASKET HOMMES 2017 :La défaite des Lions due au faux rythme Nigerian et à... https://t.co/S7L4jReuGY https://t.co/4pPebWpHOq
Samedi 16 Septembre - 17:07
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/iTBJPhPMG6
Samedi 16 Septembre - 17:00
AFROBASKET HOMMES 2017 :Malèye NDoye annonce sa retraite internationale: Le capitaine... https://t.co/LNxEnUwl5U https://t.co/lDsU4HDf2E
Samedi 16 Septembre - 16:47
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/GFOPp9jIW9
Samedi 16 Septembre - 16:45