Facebook
Twitter









DALLAS MAVERICKS-MIAMI HEAT : OUVERT À TOUS LES VENTS

Pour la première fois depuis 1999 et la victoire des Spurs, la finale NBA va sacrer un nouveau champion. La série au meilleur des sept manches entre Dallas et Miami n'offre aucun favori. Les premiers ont l'avantage du terrain alors que les seconds peuvent s'appuyer sur l'expérience de Pat Riley et Shaquille O'Neal. Dirk Nowitzki peut devenir le premier Européen MVP de la finale. Début jeudi à Dallas.



Riley et O'Neal : sept titres à eux deux

Desagana DIOP  Mavs
Desagana DIOP Mavs



L'hécatombe a été longue et progressive mais au final, elle n'a épargné aucun ancien champion. Les Blazers, Celtics, Hawks, Rockets, Sixers, Sonics et Warriors ne se sont même pas qualifiés pour les play-offs. Les Bulls et les Lakers, ceux qui ont fait aimer le basket à toute une génération, les Bucks, Wizards (ex-Bullets) et Kings (ex-Royals) les ont rejoints en vacances dès le premier tour. Puis se fût au tour des Spurs, tenants du titre, dès le deuxième tour et des Pistons, sacrés en 2004, en finale de conférence. Ce nouveau big-bang était d'autant moins attendu que Detroit et San Antonio avaient fini en tête des conférences Est et Ouest en saison régulière. De leur côté, ni Dallas, ni Miami n'avaient accédé auparavant aux NBA Finals, une situation qui n'était plus arrivée depuis 1971 et la victoire de Milwaukee sur Batimore (4-0).

Pour retrouver la trace d'une équipe titrée pour la première fois, il faut remonter un peu moins loin. En 1999, San Antonio avait vaincu dans le sillage du «petit général» Avery Johnson, l'âme de Gregg Popovich sur le parquet. L'ancien meneur de jeu est devenu meneur d'hommes et il ne lui a fallu qu'une saison complète pour tuer le père et sortir San Antonio en demi-finale de conférence (4-3). En terme d'expérience, il lui faudra pourtant lutter contre plus riche que lui. Pat Riley (quatre titres) et Shaquille O'Neal (trois titres), formés à la victoire à l'école des Lakers, ont apporté de Californie quelques rayons de soleil de plus dans la chaleur floridienne. Ni l'un, ni l'autre ne sont pourtant l'astre central autour duquel tourne la galaxie du Heat, le rôle de Dwyane «Flash» Wade.

Le duel de scoreurs qui va opposer Wade à l'Allemand Dirk Nowitzki vaut son pesant d'or. Classé troisième à l'élection du MVP de la saison régulière, le meilleur joueur européen est le point central d'une équipe de Dallas qui évolue avec deux meneurs, le shooteur Jason Terry et l'électron libre Devin Harris, mais sans véritable organisateur. De même, si Jason Williams est un passeur renommé par son aspect... flashy, il ne possède pas les clés de son équipe. Dans ce contexte, la côte des deux équipes se révèle relativement équitable. Même l'avantage du terrain, apanage des Mavs, semble être un faux-semblant puisque Dallas avait conclu à l'extérieur sa série contre San Antonio après avoir échoué à le faire à domicile. Et que le Heat a sorti Detroit sans le posséder


DALLAS MAVERICKS (17 matches en play-offs)
5 MAJEUR
Meneur : Devin Harris (10,1 pts à 52% - 24 min)
Meneur-arrière : Jason Terry (17,8 pts, 18/60 à 3 pts, 3,9 pds - 38)
Ailier : Josh Howard (17,4 pts à 48%, 19/46 à 3 pts, 7,2 rbds - 35)
Ailier fort : Dirk Nowitzki (ALL, 28,4 pts à 49%, 17/43 à 3 pts, 11,9 rbds, 3.1 pds - 42)
Pivot : Desagana Diop (SEN, 3,1 pts à 64%, 5,6 rbds, 1,4 ctre - 20)
REMPLACANTS MAJEURS
Arrière-ailier : Jerry Stackhouse (14 pts - 33)
Pivot : Erick Dampier (4,7 pts, 6 rbds, 1,5 ctre - 24)
Ailier : Adrian Griffin (3,8 pts à 53%, 3,7 rbds - 19)


MIAMI HEAT (17 matches en play-offs)
5 MAJEUR
Meneur : Jason Williams (9, 5 pts, 3,6 pds - 17)
Arrière : Dwyane Wade (26,2 pts à 51%, 11/26 à 3 pts, 5,2 rbds, 6,4 pds, 2,1 in, 1,2 ctre - 41)
Ailier : Antoine Walker (13.2 pts, 38/111 à 3 pts, 5,6 rbds, 2,5 pds, 1,1 in - 38)
Ailier-fort : Udonis Haslem (9,4 pts, 7,8 rbds - 30)
Pivot : Shaquille O'Neal (20,1 pts à 61%, 9,6 rbds, 1,7 ctres - 32)
REMPLACANTS MAJEURS
Arrière-ailier : James Posey (7,3 pts, 27/63 à 3 pts, 5,6 rbds - 27)
Meneur : Gary Payton (6,9 pts - 1 in - 25)
Pivot : Alonzo Mourning (3,6 pts, 2,8 rbds, 1 ctre - 10)



Article rédigé par Xavier COLOMBANI lequipe.fr le Jeudi 8 Juin 2006
Lu 562 fois


Xavier COLOMBANI lequipe.fr


1.Posté par david cissokho le 19/06/2006 12:55
fonce fonce fonce ngagne. Je suis tres fier de toi . tu m'as peut etre oublié (c'est pas grave je vois ce que tu apporte a ton pays et particulierement a ta famille) je suis Mr cissokho ton ancien professeur de maths ce lui la meme qui te parlait beaucoup de sports et surtout du basket je dirais qui t'exigeais a jouer au basket . Tu me combles de joie.


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Avril 2017 - 04:22 NBA : Kevin Durant est de retour




SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/wVVWYUMGvy
Lundi 10 Avril - 05:39
NBA (VIDEO): Russell Westbrook dépasse Oscar Robertson: La star du Thunder Oklahoma City... https://t.co/jSKOqSV1oz https://t.co/fzd2p3f68t
Lundi 10 Avril - 05:37
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/hgkxZbpBO7
Lundi 10 Avril - 05:29
NBA : Kevin Durant est de retour: Pour son retour après six semaines d'absence, Kevin... https://t.co/eT3apRIlPS https://t.co/yKeurAhsQo
Lundi 10 Avril - 05:27
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/HDf5V0ne6R
Mardi 4 Avril - 06:49
NBA:Kevin Durant de retour au jeu samedi: L’ailier des Warriors de Golden State Kevin... https://t.co/gnFCWubFzy https://t.co/lZks3899x1
Mardi 4 Avril - 06:48
North Carolina Champion NCAA 2017: Justin Jackson a réussi un panier à trois points... https://t.co/A6I3f5VqKI https://t.co/0o0sCQsNma
Mardi 4 Avril - 06:43
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/lsxYVYhPNf
Mardi 4 Avril - 06:39
SENEBASKET - Le Portail du Basketball Sénégalais https://t.co/TheWvF0rKO
Vendredi 24 Février - 05:24
(VIDEO) : Interview Cheick Diallo (NBA- New Orleans Pelicans): Cheikh Diallo , nous de... https://t.co/uA2Nb91XuI https://t.co/Jsc3Din3xB
Vendredi 24 Février - 05:23